Geneva Street Fishing Genève pêche de rue

Objectif pêche à Genève

By

Oui le barrage tue !

Des personnes s’agrippent a un ilot securitaire flottant sur le Rhone lors des journees de prevention sur la baignade dans le Rhone organisees par le departement de l’environnement, des transports et de l’agriculture (DETA), ce samedi 22 aout 2017 a Geneve. (KEYSTONE/Anthony Anex)

Qu’on supprime encore un des rares espace pour pratiquer la pêche pour la baignade, ça peut encore passer auprès des pêcheurs même si ça fait tousser !

Mais qui de mieux placer que nous autres pour savoir que le barrage du Seujet est un véritable danger pour les baigneures et la faune piscicole qui au passage a payé un lourd tribut irréversible depuis plus de 20 ans suite à la mise en marche du barrage du Seujet.

– Disparition des frayères, entrave à la libre circulation des espèces piscicole, marnage brutale etc…..

Lors de viadange 2016, on pouvait entendre la conférence de presse des SIG et de notre conseiller d’Etat qui minimisaient l’impact de la vidange sur la faune piscicole et tout autres espèces comme les castors. On aurait pu comprendre à l’époque que Mr Barthassat ne faisait que repeter le communiquer des SIG.

Samedi dans le 20 minutes du 22/07/2017, on est vraiment en droit de se poser la question, si à lire Mr le conseiller, il connaît le Rhône un minimum ?

Extrait du 20 minutes : « Luc Barthassat, conseiller d’Etat en charge du DETA, mentionne aussi les problèmes d’hydrocution. «L’ouverture des vannes entraine un changement de température de l’eau très rapide. Peut-être faudrait-il installer des panneaux pour indiquer quand les vannes sont ouvertes ? »

Pour rappel les pêcheurs, ont demandé il y a 4 ans, une sonde de débit au barrage……

-Demain, un fonctionnaire H24eures pour tourner une pancarte toute les 5minutes ?

-Le Rhône change de température à la jonction ARVE et Rhône non pas derrière les turbines….

Nous, on rit jaune en lisant ca……