Geneva Street Fishing Genève pêche de rue

Objectif pêche à Genève

Le Pays de Gex renonce à construire sa propre station d’épuration

Gestion de l’eau : Le Pays de Gex renonce à construire sa propre station d’épuration – News Genève: Grand Genève – tdg.ch

Ce dossier a fait des vagues sur la rive droite du Léman. Il aura fallu plusieurs mois de négociations, mais, le Canton de Genève et le Pays de Gex ont finalement trouvé un terrain d’entente afin de poursuivre leur collaboration en matière de gestion de l’eau. Les modalités de cet accord transfrontalier ont été approuvées hier soir par le conseil communautaire de la communauté de communes du Pays de Gex (CCPG).

Franc fort

La principale pierre d’achoppement était les tarifs appliqués par Genève pour assurer le traitement des eaux usées de ses voisins français. Depuis 2009, c’est en effet la station d’épuration (STEP) du Bois-de-Bay qui reçoit les eaux en question, qui transitent par la galerie de Choully. Une opération transfrontalière maintes fois citée en exemple des réalisations concrètes du Grand Genève.

Jusqu’en 2039

Cette solution radicale est donc finalement écartée. «Les deux entités se sont notamment mises d’accord sur les nouvelles conditions tarifaires prévalant jusqu’en 2039 pour le traitement des eaux usées dans les stations d’épuration (STEP) genevoises, propriétés des Services industriels de Genève», indiquent les autorités genevoises et françaises dans un communiqué commun. «L’accord intègre également les obligations relatives aux micropolluants.» Enfin, il est prévu d’améliorer les raccordements existants d’eaux usées du territoire gessien sur le réseau primaire genevois.

Autant d’avancées qui, selon les partenaires, permettront de «conserver durablement la qualité de l’eau de l’Allondon, et offrent aussi de nouvelles perspectives pour la Versoix et le Roulave, affluent de l’Allondon.»

(TDG)

(Créé: 26.06.2015, 09h31)