Geneva Street Fishing Genève pêche de rue

Objectif pêche à Genève

By

Des centaines de branches engorgent le barrage de Verbois

Lors de sa crue quinquennale, l’Arve a charrié de nombreux troncs. Les SIG les évacueront mardi matin lors d’une «chasse».

De loin, on pense à un immense tapis de branches qui avance sur l’eau. De près, la vue est plus triviale. Le revêtement végétal retenu par le barrage de Verbois est en réalité un agglomérat de vieux bois et de divers déchets charriés par l’Arve lors de sa crue quinquennale la semaine passée. Les Services industriels de Genève (SIG) procéderont à une «chasse» tôt mardi matin pour désengorger le barrage.

Une «chasse»? C’est le terme technique utilisé par l’exploitant pour décrire le processus d’évacuation des troncs. Il faut dire que le procédé ressemble méchamment à celui d’une chasse d’eau. Il consiste en l’ouverture des quatre vannes de surface du barrage pour permettre aux branches emportées par le courant de l’eau de passer. «L’accumulation de troncs devant les grilles peut entraîner des pertes dans la production électrique, détaille Élise Kerchenbaum, porte-parole des SIG. Elle risque aussi d’entraver les manœuvres des vannes en les bloquant.»

 S’il est important, le volume de bois amassé devant les grilles est difficile à évaluer avec précision. Selon les spécialistes, il est deux à trois fois moindre que lors de la crue centennale de l’Arve en mai 2015.

Que deviennent les troncs une fois le barrage passé? «Nous faisons la même opération en aval, avec le barrage de Chancy-Pougny, répond Élise Kerchenbaum. L’ensemble de ces déchets de bois va donc se retrouver devant le barrage de Génissiat, encore plus en aval, en France, où il sera récupéré pour être valorisé sous forme de bois de chauffage. En résumé, ce bois qui provient de France (Arve) transite par la Suisse (Rhône), puis est récupéré en France.»

Quant aux détritus, ils suivent le même chemin que les branches. Les multiples bouteilles en PET, canettes et ballons en plastique ne seront triés qu’à Génissiat. «Il n’y a pas de possibilité de faire un tri des déchets à Verbois, précise la porte-parole des SIG. Une raison de plus pour ne jamais jeter de déchets dans la rue ou dans la nature: ils finissent dans nos cours d’eau en cas de pluies!» (TDG)

Créé: 08.01.2018, 19h33

TDG